NATHALIE PRADES, naturopathie Est Lyonnais : Saint-Priest, Saint Laurent de Mure et Bourgoin Jallieu

06 04 53 60 92
Des conseils personnalisés parce que vous êtes unique
Naturopathie à Lyon Est : Saint-Priest , Saint Laurent de Mure et  Médipôle de Bourgoin Jallieu
 

NATHALIE PRADES, naturopathie Est Lyonnais : Saint-Priest, Saint Laurent de Mure et Bourgoin Jallieu

 
06 04 53 60 92
 
Des conseils personnalisés parce que vous êtes unique
Naturopathie à Lyon Est : Saint-Priest , Saint Laurent de Mure et  Médipôle de Bourgoin Jallieu

Zoom sur les huiles essentielles

Ma trousse naturo

 

Une huile essentielle est une essence obtenue soit par distillation à la vapeur d'eau (hydrodistillation) de plantes aromatiques ou des organes de cette plante (feuilles, fleurs, écorces, graines, tiges, etc.) soit par traitement mécanique d’écorces d’agrumes. Elle est composée d’une centaine de molécules terpéniques et aromatiques. Ces molécules aromatiques forment les grandes familles des huiles essentielles avec leurs propriétés spécifiques.

Connues des civilisations anciennes, les huiles essentielles sont aujourd'hui scientifiquement reconnues,

Les huiles essentielles sont pour la plupart en vente libre. On les trouve en pharmacie, en grande surface, dans les magasins spécialisés et sur internet.

Les huiles essentielles ont trouvé leur place dans la maison pour purifier l’air ambiant, parfumer le linge, cuisiner, fabriquer des cosmétiques, voire même soulager certains maux. Mais attention, bien que d’origine naturelle, ces préparations ne sont pas sans risque ! Ce sont des concentrés actifs qui peuvent s’avérer dangereux s’ils ne sont pas utilisés à bon escient.

 

Quelques familles de plantes connues pour leurs huiles essentielles :

  • Les Abiétacées- sapins, cèdres, pins
  • Les Apiacées- aneth, angélique, coriandre, anis vert
  • Les Cupressacées- cyprès, genévrier
  • Les Ericacées- gauthérie, ledon
  • Les Lamiacées- lavandes, thyms, romarins, menthes, marjolaines, sarriettes, mélisses, sauges
  • Les Lauracées- cannelles, lauriers, ravensares, camphriers
  • Les myrtacées- eucalyptus, giroflier, myrte, tea tree
  • Les Poacées- citronnelles, verveines
  • Les Rutacées- les agrumes

 

Comment identifier une huile essentielle ?

Il faut savoir qu’il existe des normes basées sur des critères fondamentaux pour identifier une huile essentielle. Le flacon d'huile essentielle de qualité doit toujours préciser:

 

  • Le nom de la plante en français, 
  • le nom botanique de la plante : le genre et l'espèce, 
  • l'organe producteur,
  • le chémotype ou principaux composants biochimiques,
  • l'origine géographique,
  • la garantie d'extraction ( H.E.B.B.D, H.E.C.T ou AB)

 

Par exemple:

  • Lavande Vraie-  le nom en français
  • Lavandula - le genre - angustifolia- l'espèce botanique
  • Sommités fleuries- l'organe producteur
  • Linalol, acétate de linalyle- le chémotype ou spécificité biochimique
  • France- l'origine géographiqie
  • Certifié Ecocert- FR- Bio- la garantie d'extraction

 

Précautions d’utilisation :

  • Les huiles essentielles ne doivent pas s’appliquer sur les yeux, les muqueuses nasales, auriculaires et ano-génitales. 
  • Pour le bain, les huiles essentielle doivent être utilisées avec une base: savon neutre, dispersant, ...
  • En cas d’utilisation interne (uniquement sur l’avis d’un professionnel), il est préférable d’utiliser un support : sucre, miel, capsules, comprimé neutre.
  • Ne jamais laisser une huile essentielle à la portée des enfants!!!
  • Diffusion atmosphérique interdite avec l'enfant dans la pièce.
  • Pour les femmes enceintes et allaitantes, certaines huiles essentielles (Cétones) comme la menthe poivrée sont INTERDITES pendant toute la durée de la grossesse et de l'allaitement.

 

Les Principales Familles Biochimiques : 

 

Les familles biochimiques nous permettent d'identifier les molécules qui constituent les huiles essentielles et indiquent leurs principes actifs (et leur toxicité potentielle).

Une huile essentielle est composée de plusieurs molécules biochimiques, en plus grande ou faible concentration, d'où l'importance de bien connaitre les huiles essentielles pour pouvoir les utiliser correctement et sans risques pour la santé.

 

Les acides

Les acides sont des substances rares qui n'apparaissent qu'en traces. Rare signifie aussi très précieux. Ils sont réputés pour leurs vertus anti-inflammatoires et spasmolytiques. Ils détendent favorisent le lâcher-prise.

HE qui contiennent des acides : Santal, Genévrier commun ...

 

Les aldéhydes

Les aldéhydes sont, très répandus. Ce sont des anti-inflammatoires majeurs. Spasmolytiques, ils détendent tout le système musculaire et neurovégétatif. Ils sont bien tolérés par voie cutanée, exception faite pour la Cannelle (Cinnamomum verum et Cinnamomum cassia) qui contient du cinnamaldéhyde très irritant pour la peau.

HE qui contiennent des aldéhydes : Eucalyptus citronné, Verveine citronnée, Basilic citronné, Cannelle de Ceylan, ...

 

Les cétones monoterpéniques

Les cétones monoterpéniques sont cicatrisantes, lipolytiques, mucolytiques, anticoagulantes et régénératrices cutanées et cellulaires. Elles ont notamment un pouvoir régénérant pour le foie et le pancréas. Les cétones monoterpéniques comptent parmi les substances les plus toxiques en aromathérapie (neurotoxiques et abortives), aussi il convient de les utiliser avec précaution.

HE qui contiennent des cétones monoterpéniques : Eucalypus globulus, Lavande aspic, Menthe poivrée, Sauge officinale, Romarin à camphre, Romarin à verbénone...

 

Les cétones sesquiterpéniques et diterpéniques

Les cétones sesquiterpéniques et diterpéniques sont des cétones plus douces, mieux tolérées que les précédentes au niveau cutané, elles n'ont pas non plus les mêmes effets neurotoxiques et abortifs.

Les cétones sesquiterpéniques sont de puissants fongicides, elles sont également régénératrices cutanées et cicatrisantes ainsi que mucolytiques.

Les cétones diterpéniques offrent les mêmes propriétés avec, en plus, un fort pouvoir anticoagulant et antihématome.

HE qui contiennent des cétones sesquiterpéniques : Hélichryse italienne, Cédre de l'Atlas, Cèdre de l'Himalaya, Nard de l'Himalaya, Lédum du Groenland...

 

Les coumarines

Les huiles essentielles contenant des coumarines sont anticoagulantes, antispasmodiques et hypotensives. On trouve surtout des coumarines dans les zestes d'agrumes. Elles apaisent, détendent et calment tout en stimulant joie de vivre et communication.

Photosensibilisantes, elles sont déconseillées en application cutanée.

HE qui contiennent des coumarines : Bergamote, Citron, Mandarine, Pamplemousse, Orange douce, Angélique archangélique, Verveine citronnée...

 

Les esters

Les esters sont les huiles de la bonne humeur. Ils sont antispasmodiques, anti-inflammatoires, calmants, antalgiques et anxiolytiques. Ils équilibrent le rythme cardiaque, sont hypotenseurs, et même fongicides.

HE qui contiennent des esters : Camomille romaine, Ciste ladanifère, Epinette noire, Géranium bourbon, Cardamone, Lavande vraie, Myrte verte, Mandarine, Rose de Damas, Sauge sclarée, Ylang-ylang...

 

Les éthers

Les éthers sont des spasmolytiques très puissants, ils nettoient le tractus intestinal, décrispent le système digestif et calment le système nerveux en général. Antihistaminiques, antalgiques et antiviraux, ils doivent cependant être appliqués dilués car ils peuvent provoquer des irritations cutanées.

HE qui contiennent des éthers : Basilic tropical, Estragon, Fenouil doux...

 

Les lactones

Les huiles essentielles qui contiennent des lactones sont rares. Ils présentent une très forte action mucolytique et expectorante parfois plus efficace que les cétones car ils agissent en petite concentration. Ils sont aussi anticoagulants et antispasmodiques.

HE qui contiennent des lactones : Achillée millefeuille, Camomille romaine, Inule odorante, Hélichryse italienne...

 

Les monoterpènes

Surtout présents dans les zestes d'agrumes et les feuilles des conifères, les monoterpènes sont de puissants désinfectants atmosphériques. Ils contribuent à décongestionner les voies respiratoires et protègent des virus et des bactéries. On leur prête également un effet "cortisone-like". Tonifiants et stimulants, ils activent la lymphe et la circulation sanguine.

HE qui contiennent des monoterpènes : Angélique archangélique, Bergamote, Citron, Cyprès toujours vert, Encens, Epinette noire, Genévrier commun, Orange douce, Pamplemousse, Romarin à verbénone, Romarin à camphre...

 

Les monoterpénols (ou alcools monoterpéniques)

Les monoterpénols renforcent le système immunitaire et agissent comme tonique général pour l'organisme. Ils sont très indiqués pour les traitements de fond pour les maladies chroniques. Ils harmonisent et tonifient le système nerveux. A l'exception du menthol (contenu dans les menthes), les monoterpénols sont probablement les principes actifs les mieux tolérés.

HE qui contiennent des monoterpénols : Basilic doux à linalol, Bois de rose...

 

Les oxydes

L'oxyde le plus répandu est le 1.8 cinéol. Les oxydes sont de puissants expectorants et décongestionnants broncho-pulmonaires. Ils présentent aussi des propriétés antiparasitaires et antivirales. Ils sont remarquablement bien tolérés par la peau, même à l'état pur.

HE qui contiennent des oxydes : Cardamone, Eucalyptus radiata, Laurier noble, Lavande aspic, Niaouli, Ravintsara, Romarin à cinéole...

 

Les phénols

Les phénols sont probablement les bactéricides les plus efficaces. Ce sont de remarquables fongicides, vérucides et antiparasitaires cutanés et intestinaux. Immunostimulants, ils augmentent par ailleurs la tension sanguine mais peuvent provoquer de l'arythmie cardiaque en cas d'abus.

HE qui contiennent des phénols : Ajowan, Baie de St-Thomas, Cannelle de Ceylan, Girofle (clous), Origan, Sarriette des montagnes, Serpolet, Thym vulgaire à Thymol...

 

Les sesquiterpènes et azulènes

Les sesquiterpènes sont les substances qui apparaissent, en concentration minime, en fin de distillation d'huiles essentielles exigeant une longue durée de distillation, à savoir les racines, les résines et les bois.

Leur spectre d'action est très vaste. Ils sont anti-allergiques, anti-inflammatoires et sédatifs. Ils activent le système veineux et lymphatique et diminuent la tension sanguine. Ils sont aussi antiseptiques, bactéricides, antalgiques et spasmolytiques. Dans certains cas, ils stimulent la fonction du foie, de la rate et du pancréas. C.e sont par ailleurs d'excellents immunostimulants.

HE qui contiennent des sesquiterpènes et azulènes : Achillée millefeuille, Santal,  Cédre de l'Atlas, Cèdre de l'Himalaya, Elémi, Encens, Gingembre officinal, Myrrhe,  Nard de l'Himalaya, Patchouli, Vétiver, Ylang-ylang...

 

Les sesquiterpénols (ou alcools sesquiterpéniques)

Les sesquiterpénols sont très immunomodulants et immunostimulants, même à très petites doses. Ce sont des équilibrants qui, de part leurs qualités oestrogène-like, aident également à réguler le système hormonal féminin. 

HE qui contiennent des sesquiterpénols : Carotte,  Encens, Patchouli, Pistache lentisque, Santal, Vétiver, Ylang-ylang...

 

Vous l'aurez compris les huiles essentielles doivent être manipulées avec précaution et sur conseils de professionnels pour éviter toute mauvaise utilisation.

 

Source : http://www.arom-age.info/pages/Les_familles_chimiques-4978390.html

 

Nathalie Prades - Naturopathe - Lyon - Saint-Priest


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Nature Friends

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de L'Omnes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.