NATHALIE PRADES, naturopathie Est Lyonnais : Saint-Priest, Saint Laurent de Mure et Bourgoin Jallieu

06 04 53 60 92
Des conseils personnalisés parce que vous êtes unique
Naturopathie à Lyon Est : Saint-Priest , Saint Laurent de Mure et  Médipôle de Bourgoin Jallieu
 

NATHALIE PRADES, naturopathie Est Lyonnais : Saint-Priest, Saint Laurent de Mure et Bourgoin Jallieu

 
06 04 53 60 92
 
Des conseils personnalisés parce que vous êtes unique
Naturopathie à Lyon Est : Saint-Priest , Saint Laurent de Mure et  Médipôle de Bourgoin Jallieu

Allergies saisonnières, réponses de naturopathe

Life style

 

Un quart des français vit le cauchemar de l’allergie printanière. Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), les allergies saisonnières sont à la quatrième place des principales maladies planétaires !

 

Cette allergie saisonnière se manifeste par des syndromes respiratoires souvent regroupés sous le fameux nom : « rhume des foins » : rhinite allergique, éternuements répétitifs, toux persistante, larmoiement, maux de tête, et fatigue. Dans quelques cas plus rares, des crises d’asthme, des œdèmes ou de l’urticaire peuvent apparaitre.

Les allergies sont des dérèglements du système immunitaire qui surviennent lorsque l’organisme réagit et se défend contres des substances habituellement inoffensives.

Le mécanisme allergique se compose en 2 phases : la sensibilisation et le déclenchement. 

Dans le cadre des allergies saisonnières les grains de pollens émis par les végétaux anémophiles (arbres et herbacées) représentent les principaux allergènes.

La phase de sensibilisation est le premier contact avec les pollens, l’organisme va engager un processus lymphocytaire qui conduira à la production d’anticorps (IgE) destinés à lutter contre l’allergène. Il s’en suit une libération d’agents inflammatoires dont l’histamine qui créent les manifestations allergiques. 

Le système immunitaire lors de chaque nouvelle rencontre avec l’allergène reproduit le processus et les symptômes réapparaissent. C’est la phase de déclenchement.

Le changement climatique et la pollution ont un double impact, non seulement ils sont à l’origine d’une fragilisation des muqueuses respiratoires mais ils contribuent aussi à la modification de la structure biochimique des pollens : « les polluènes » qui ont la faculté de pénétrer dans l’arbre bronchique.

L’hyperperméabilité intestinale ou à la dysbiose est également mise en cause. Siège de l’immunité, les troubles du microbiot réduisent la tolérance du système immunitaire.

 

Quelles sont les méthodes naturelles pour éviter les manifestations ?

 

Certaines méthodes ont été développées " BBA - Bye Bye Allergies ", « NAET », ces approches suscitent un intérêt grandissant. Douces et sans recours à des substances extérieures, elles s’appuient sur des pratiques s’inspirant de la kinésiologie et de la médecine traditionnelle chinoise.

 

Elles peuvent intervenir en complément d'une prise en charge naturopathique multi-factorielle :

 

Les gestes préventifs 

  • Prendre votre douche le soir, lavez vos cheveux,
  • Changez de tenue quand vous rentrez chez vous,
  • Lavez votre nez avec une Lota, 
  • Ne faites pas sécher votre linge à l’extérieur,
  • Munissez-vous d’un purificateur d’air si vous le pouvez,
  • Informez-vous sur les calendriers de pollens en ligne.

 

L’Alimentation

  • Buvez une eau de qualité,
  • Augmentez vos portions de poisson à 2 à 3 fois par semaine,
  • Choisissez vos fruits et légumes riches en Vitamine C (Agrumes, kiwis, fraises, cassis et le célèbre acérola, les légumes de la famille des crucifères :chou, chou blanc, chou vert, chou rouge, choux de Bruxelles, et bien sûr n’oublions pas les herbes aromatiques et particulièrement le persil frais) et en Quercétine (pommes, myrtilles, cassis, raisin, câpres, poivrons, épinards, oignon rouge)
  • Ajoutez des huiles riches en oméga 3 et des oléagineux : les acides gras sont les précurseurs de molécules anti-inflammatoires et leur déficit favorise le déclenchement des symptômes allergiques. L’acide eicosapentaénoique (EPA) module les terrains atopiques.
  • Optez pour des céréales complètes : le quinoa, le sarrasin, millet, ...
  • Ajoutez des légumineuses riches en fibres et en nutriments.
  • Favorisez les produits laitiers de chèvre, brebis qui plus facile à digérer et à assimiler par l’organisme.

 

Astuce : les œufs de caille : leur propriété antiallergique diminue significativement les manifestations liées aux allergies.

 

Gérer votre Stress 

Le stress est un des facteurs qui entretient un processus inflammatoire dans l'organisme, il déséquilibre le thymus et la rate (glandes importantes dans l’équilibre du système immune).

Il sera donc essentiel de gérer votre stress, pour réduire ce processus inflammatoire et tranquilliser le système immunitaire.

Faites de la relaxation, du yoga, de la méditation, de la sophrologie, de la pleine conscience ou toute autre technique relaxante mais n'oubliez pas cet aspect important pour réduire vos manifestations allergiques.

 

Les compléments naturels 

L’ortie : L’ortie possède des vertus anti-histaminiques, c’est une plante de choix dans la prévention et le soulagement des allergies saisonnières.

On peut donc prendre de l’ortie sous forme de tisane ou de soupe, mais aussi faire des cures d’extrait de plante fraiche d’ortie dès l’apparition des premiers symptômes d’allergies

 

Le plantain : le plantain est également anti-inflammatoire et anti-allergique. Il sera donc un précieux allié dans toutes les manifestations respiratoires allergiques et sur la composante inflammatoire des bronchites, pharyngites et laryngites.

 

Le Cassis : il n’empêche pas la production d’histamine, mais il bloque sa libération.

Autre atout : ses baies sont riches en manganèse, un oligo-élément qui renforce les muqueuses respiratoires et diminue ainsi leur sensibilité aux allergènes.

 

Le Zinc : cet oligo-élément est le plus important du système immunitaire, il a un impact important sur les mécanismes impliqués dans les allergies.

 

Attention à la carence en vitamines D. Elle peut aggraver le dysfonctionnement immunitaire et diminuer la capacité respiratoire.

 

Le magnésium : participe à réduire lui aussi l’hypersensibilité de nos cellules.

 

Les Fleurs de Bach la relation entre allergies et état émotionnel a été faite depuis longtemps, notamment  par le Dr Edward Bach.

 

Des huiles essentielles antiallergiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques comme l’estragon, la camomille romaine et la camomille bleue peuvent être d’un grand secours dès les premiers symptômes (sur validation d’un professionnel uniquement).

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

N’hésitez plus à consulter votre naturopathe ! Cela pourra vous aider à mettre en place une stratégie personnalisée pour soulager vos troubles liés aux allergies saisonnières.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


https://www.bba-byebyeallergies.org

https://www.naet.com/fr-fr/à-propos/quest-ce-que-naet/

https://www.pollens.fr

 

Nathalie Prades - Naturopathe - Lyon - Saint-Priest


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Inscription à la Newsletter

Envoyé !

Nature Friends

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de L'Omnes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.